mainbar-sep

Les aides financières

Grâce à l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), l’Etat, les collectivités territoriales, les agences de logement et bien d’autres encore, vous pourrez réduire vos coûts afin de mener à bien votre projet d’habitation.

Pour vous permettre de vous y retrouver plus facilement parmi toutes les solutions qui vous sont proposées, voici un panel des différentes aides existantes.

Les différentes subventions et primes

L’ANAH, les Régions et Conseils Régionaux apportent des aides aux locataires, propriétaires occupants et bailleurs à travers des primes financières.

Pour en bénéficier, il est primordial que les travaux améliorent de manière notable l’habitation et plus particulièrement en matière d’économie d’énergie, en vue, bien sûr, de préserver l’environnement !

L’ANAH

L’ANAH propose une aide sous la forme d’une subvention ou d’une prime.

Sous conditions de ressources et en fonction des priorités locales l’ANAH subventionne notamment:

  • Les travaux favorisant le développement durable (économies d’énergie et d’eau, isolation acoustique …)
  • Les travaux d’accessibilité et d’adaptation au handicap
  • Les travaux destinés à l’amélioration de l’habitat en matière de sécurité, de salubrité ou d’équipement, réalisés dans les parties privatives ou communes des immeubles

Notez que les travaux d’entretien ou de décoration qui ont trait à la construction neuve ou à l’agrandissement d’un local ne bénéficient pas de l’aide proposée par l’ANAH.

Comptez sur une aide de 20 à 35% du montant des travaux si vous êtes propriétaire occupant (selon vos ressources, votre région et la nature des travaux que vous souhaitez effectuer), ou 15 à 70% pour les propriétaires bailleurs (en fonction du montant prévu des loyers, de la superficie et de la localisation du logement).

- Les Directions Départementales de l’Equipement

La DDE propose la prime à l’amélioration de l’habitat aux propriétaires de résidences principales qui disposent de ressources ne dépassant pas un certain plafond.

Elle concerne les travaux d’accessibilité aux personnes handicapées, d’amélioration la sécurité et la salubrité, de désamiantage ou encore ceux qui visent à réaliser des économies d’énergie.

Les caisses de retraite

En tant que retraité, vous pourrez bénéficier d’une subvention destinée à vous aider pour vos travaux d’adaptation ou de rénovation (élargissement de portes, plomberie, sanitaires …). Sont concernés les propriétaires mais aussi les locataires, à condition qu’il s’agisse d’une résidence principale. Vos droits à cette subvention seront fixés en fonction de vos ressources et du barème défini par votre caisse de retraite.

Les collectivités territoriales

Les régions, municipalités et Conseils Généraux aussi vous apportent une aide financière et subventionnent les travaux qui améliorent le développement durable ainsi que ceux qui contribuent à l’amélioration de l’habitat.

Les crédits d’impôts

La mise en place de crédits d’impôts a pour principal objectif de faciliter la diffusion des équipements énergétiques en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Il permet aux particuliers de déduire de leurs impôts une partie des dépenses engendrées par certains travaux, principalement ceux qui apportent une amélioration énergétique ou qui sont destinés à améliorer l’accessibilité aux personnes âgées et / ou handicapés.

Peu importe que vous soyez imposable ou non, locataire, propriétaire occupant ou bailleur etc… vous pourrez en bénéficier tant que les travaux seront réalisés au sein d’une résidence principale achevée il y a plus de deux ans.

Les travaux doivent êtres effectués par un professionnel qui assure l’ensemble de la prestation (fourniture et pose) et lesmatériaux utilisés doivent répondre à des critères de performances fixés par arrêté. Tous les travaux visant les économies d’énergie bénéficient d’un crédit d’impôt d’un montant de 25 à 50% de la valeur de l’équipement et des matériaux.

Les différents prêts

Hormis les aides et subventions, il existe d’autres possibilités pour vous faciliter le financement de vos travaux : les prêts aidés à taux réduits !

- Compte Epargne Logement (CEL)

C’est après avoir épargné pendant 18 mois que vous pourrez bénéficier d’un crédit à taux privilégié de 3% (hors assurances). Ce type d’épargne est diffusé par l’ensemble des banques et est accessible à tous. Le montant du prêt peut varier en fonction des intérêts cumulés depuis l’ouverture du compte épargne, il est plafonné à 23 000 euros et sonremboursement doit s’effectuer au cours des 15 prochaines années.

- Le Prêt Pass Travaux

Que vous soyez salarié ou retraité (depuis moins de 5 ans), ce prêt s’adresse à vous ! Il s’agit d’être soit propriétaire, soitlocataire du logement dans lequel les travaux seront réalisés et ce logement en question doit constituer votre résidence principale !

Pour bénéficier de ce prêt au taux d’intérêt fixé à 1,5% et remboursable sur une durée maximale de 10 ans, il faut effectuer :

  • Des travaux d’économie d’énergie
  • Des travaux d’amélioration de l’habitat et de la vie quotidienne dans les ensembles immobiliers
  • Des travaux de finition et d’entretien dans un ancien logement
  • Des travaux d’accessibilité de l’immeuble et d’adaptation du logement aux personnes handicapées physiques, aux personnes âgées ou à mobilité réduite

- Le Prêt à l’Amélioration de l’Habitat (PAH)

Le PAH est un crédit délivré par la Caisse d’Allocations Familiales. Il est destiné à financer des travaux de réparation,d’assainissement, d’isolation thermique ou tout autre amélioration de l’habitation principale. Les locataires ou propriétaires percevant une prestation familiale (APL, allocations familiales…) et qui ont au moins un enfant à charge pourront profiter de ce prêt dont le taux d’intérêt est fixé à 1% et qui peut s’étaler sur 36 mensualités. Notez qu’il ne peut couvrir qu’un maximum de 80% des dépenses engagées et qu’il est plafonné à 1067,14 euros.

- Crédits travaux EDF / GDF

  • Le crédit travaux Electricité De France

Ce crédit est accessible pour les rénovations relatives à l’installation électrique ou à l’isolation, et ce, que vous soyezlocataire ou propriétaire d’une maison ou d’un appartement. Très avantageux, ce crédit peut couvrir 100 % des dépensespour un montant fixé entre 2000 et 12 500 euros avec un taux de 2,85% pour un bien immobilier neuf et jusqu’à 5,95% pour un bien immobilier ancien (remboursable sur une période de 12 à 120 mois).

  • Le crédit travaux Gaz De France

Le crédit travaux GDF permet aux particuliers de financer une installation au gaz naturel. Les montants, durées et taux d’intérêts d’un crédit travaux GDF sont fonction des travaux envisagés. Il concerne aussi bien l’installation d’un système gaz neuf, le changement d’énergie, ou encore la rénovation de l’installation au gaz.

Contrairement aux idées reçues, il est parfaitement envisageable de cumuler les aides afin de réduire au maximum vos coûts, il serait dommage de ne pas en profiter !

Les documents à télécharger (PDF)